Accueil Non classé Borderline, un comportement parfois étrange

Borderline, un comportement parfois étrange

Commentaires fermés
0
70

Coeur blessé créé par moi le 17 NOV 2018

Ma solitude n’était pas qu’affective. Comme aucun compagnon ne me satisfaisait, je n’en gardais aucun et passais souvent de longues périodes très seule. Au travail, je tissais rarement des liens car on me trouvait spéciale. Avec une apparente assurance, je communiquais maladroitement avec les autres. Métro-boulot-dodo, ma vie sociale était inexistante, je restais transparente. Pourtant, j’avais faim et soif d’amour, une faim et une soif inextinguibles. Un jour, alors que j’étais intérimaire depuis deux jours dans une entreprise, la photocopieuse manqua de papier. J’en remis dans le compartiment en lui disant : « Ma pauvre ! Tu es comme moi, tu as faim ! Tiens ! Prends ça. Dès que tu auras le ventre plein, cela va aller mieux. » Dans un bureau voisin, la collègue inconnue qui m’entendit éclata de rire. Son rire franc a imprimé ce souvenir dans ma mémoire. J’ai mis du temps à trouver ma voie professionnelle, à comprendre ce pour quoi j’étais faite et où était ma place. J’avais conscience de mon état mais ne savais y remédier. Les blessures de mon enfance prenaient en moi toute la place. Désormais, je suis plus à l’aise et je communique mieux. Mais il m’a fallu des années pour m’adapter. Je ne dirai jamais assez l’importance des mots et des livres dans mon évolution et dans mes réussites.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par borderlinesurvivreetbatir
Charger d'autres écrits dans Non classé
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Longtemps, je me suis posé cette question : qui suis-je ?

Il me semble que je situe mieux qui je suis. Non pas que le mot borderline me définisse to…