Accueil Non classé Quand les paroles négatives nous font disjoncter…

Quand les paroles négatives nous font disjoncter…

Commentaires fermés
0
73

Sois prudent avec les mots OK

La personnalité « borderline » souffre de manière profonde et durable des paroles négatives qu’elle reçoit. Ces mots vont s’imprimer douloureusement en elle. Ils vont l’affecter et la poursuivre des mois, parfois des années. Elle peut en garder rancune longtemps. Et puis ce ne sont pas les mots seuls qui vont la faire sortir de ses gonds, c’est aussi le ton employé, le regard, l’attitude tout entière. Être borderline, c’est avoir des antennes et percevoir ce que les autres ne perçoivent pas toujours. Toute opposition peut être perçue comme une attaque personnelle. J’ai parfois été dévastée par des paroles de méchanceté gratuite. Apprendre à pardonner a été un long chemin. Un chemin de libération, difficile mais nécessaire à un élémentaire mieux-être. Je dirais même plus : indispensable à mon propre épanouissement. Je reviendrai sur cette question.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par borderlinesurvivreetbatir
Charger d'autres écrits dans Non classé
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Borderline, une maladie psychique, oui… Mais le corps ?

Comment aimer ce mot « borderline » ? C’est celui d’une maladie dont je souffre et mon ent…